En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Les cookies ne sont utilisés par PEOPLE BASE que dans le but d’optimiser et de personnaliser le service proposé à l’Utilisateur, d’améliorer le Site ou de collecter des statistiques anonymes concernant les visites sur le Site.

Les différentes formes de reconnaissance non-financière en entreprise

Le 26 septembre 2019

En 2014, l'Observatoire Social Territorial a publié une étude démontrant point par point les bénéfices de la reconnaissance non-financière. Cet article s‘appuie sur les observations de reconnaissance non-monétaire, où sont décrits les rouages de ce levier efficace et bon marché : si chaque travailleur a besoin que ses efforts soient reconnus, toutes les situations ne nécessitent pas les mêmes honneurs. Du télétravail aux remerciements publics, de la promotion aux labels de qualité, découvrez les ingrédients d’un outil managérial puissant, développé par les experts RH et psychologues.

 

Reconnaissance non financière : de bonnes conditions de travail

Cadre sobre mais agréable, emploi du temps aménagé pour les salariés les plus anciens, ambiance bienveillante : autant d’éléments qui encouragent les effectifs.

Changer la machine à café une année où les affaires ont été fructueuses, offrir un meilleur équipement ou rénover les bureaux sont des petites attentions très révélatrices. Autre manière de souligner l'autonomie et les compétences : le télé-travail, qui, selon les calculs, permet au salarié de gagner une heure de sommeil par jour et optimise sa productivité.

Comment un professionnel pourrait-il développer son potentiel dans un environnement où il se sent mal ?

 

Reconnaissance non financière : les symboles honorifiques

Meilleur apprenti de France, éco-label, Quali-bât : chaque secteur possède ses propres certifications de qualité. Une distinction peut aussi être une montée d’échelons ou l'accession à un poste convoité.

Certaines sociétés distribuent un stylo gravé aux noms de leurs meilleurs employés, d'autres optent pour une plaque commémorative ou une stèle en l’honneur d’une personne qui a particulièrement œuvré pour l’entreprise.

Ces distinctions seront délivrées avec parcimonie, pour des occasions particulières, comme c'est le cas pour la Médaille du Travail. Elle est délivrée tous les six mois par arrêté de préfectoral, après dépôt du formulaire Cerfa n°11796*1 et d'une attestation employeur, cosignée par le salarié.

 

Management : 3 essentiels pour une reconnaissance non financière réussie

La page 19 de l’étude Reconnaissance non-monétaire montre que la reconnaissance entraîne toujours l’équipe sur une pente positive. Un remerciement sincère, quelques minutes d’attention suffisent à réchauffer les cœurs et à accroître la motivation.

Comme l'explique l'Anact, Association pour l'Amélioration des Conditions de Travail, l'impact d'une reconnaissance dépend de deux points :

  • Elle doit être juste et basée sur des critères objectifs : travail, comportement, ancienneté, assiduité, implication, résultats…
  • Être personnalisée : si certains individus apprécient la reconnaissance en public, d’autres préfèrent les signes discrets d’encouragement.

 

En quoi les distinctions symboliques sont-elles un enjeu économique majeur ?

Désintéressement, absentéisme, rapports délétères et génération de conflits qui altèrent le rendement : des conséquences directes d'un manque de reconnaissance. Faut-il rappeler les chiffres de l'Assurance Maladie ?
En 2016, 10 000 affections psychiques étaient reconnues accident du travail. Si elles étaient souvent déclenchées par un événement traumatique, ces troubles sont la plupart du temps des révélateurs d'un mal-être en entreprise plus profond.

La police et le secteur hospitalier représenteraient à eux deux 18% des pathologies psychiatriques recensées, soit autant que les secteurs administratifs (15%).

Outre l'aspect sanitaire, le bien-être au travail est un enjeu majeur qui influence directement l'économie de l'entreprise.

Il était auparavant considéré qu’un salarié était payé pour travailler. Il n'en n'est pas moins un individu, avec ses points forts et ses défaillances. Prendre ces facteurs en considération instaure une communication de meilleure qualité, comme l'ont démontré les chercheurs de Harvard MIT. le bien-être en entreprise réduit de 6 fois les absences, et augmente la productivité de 33%.

Lecteurs sceptiques rendez-vous sur le site de management Happy Culteur. Ils ont soigneusement étudié et résumé cette recherche menée sur 700 salariés.

Dernier bénéfice : une reconnaissance décernée à bon escient améliore la qualité relationnelle. Cet atout donnera envie aux meilleurs éléments de rester et… évitera au DRH de gérer une démission et les frais de recrutement qui en découlent.

 

 

Partager cet article